passants va dire à Paris que nous sommes morts pour ne pas avoir voulu respecter ses lois en reniant  nos racines et notre passé

PAYSANS VENDEENS FUYANTS LE MASSACRE

 GUERRE MAUDITE  !!!!

VENDEE LA MAUVAISE CONSCIENCE DES BIENS PENSANTS

 N'OUBLIES JAMAIS

Les femmes et enfants

Vendéens

victimes innocentes

de la guerre du Vendéicide

étouffées dans les bras de

leur mère la République

 

QUI NE LES A PAS ENTENDUS

 

ILS SONT L'HONNEUR

ET LA MEMOIRE VENDEENNE

AUX INNOCENTS

IN MEMORIAM

LE NOUVEL OUVRAGE DE LA FDVGV

EN OCTOBRE 2020  

  "1791 - 1794 LE SANG VENDÉEN"

 

 

La FDVGV est remplie de fierté de vous annoncer qu'elle publie un ouvrage exceptionnel « 1791- 1794 le SANG VENDÉEN » en collaboration avec l'historien local Vendéen Jean-Henry BOUFFARD des Sables d'Olonne sur la guerre de Vendée (Vendéicide).

La FDVGV avec cet historien a découvert un ouvrage vieux de deux siècles qui relate les témoignages de plusieurs personnes pendant les années 1790 à 1796 lors de la révolution Française. Nous nous sommes intéressés plus particulièrement à celui du Député en 1794 Laurent LECOINTRE, du général Républicain Auguste MANICAN auquel nous avons joint d'initiative celui du comte DE CHABOT que nous détenons au sein de la FDVGV.

 

Tous les faits dénoncés par ces trois personnes ont été vérifiés par les adhérents de la FDVGV disséminés dans toute la Vendée, et comparés aux archives familiales de plusieurs adhérents de la FDVGV. Le résultat est sans appel. Tous les massacres et horreurs décrites dans ces témoignages sont corroborées par les vérifications des adhérents de la FDVGV dans toute la Vendée et par les archives familiales des adhérents.

 

Ces témoignages non exploités par les historiens confirment la cruauté et les horreurs de la guerre de Vendée dite Vendéicide. Ils éclairent sous un angle nouveau cette guerre civile, par de simples lettres de citoyens de l'époque. La réalité crue apparaît sans la déformation du prisme des historiens actuels. Lire ces lettres et témoignages de l'époque permet au lecteur de se former une opinion sans influence extérieure. Nul doute que ces témoignages inexploités feront date !

 

Des chiffres impressionnants : la révolution a fait au niveau national 3 millions de victimes, 600 000 personnes emprisonnées, et la Vendée et départements limitrophes 22 villes et 1800 villages détruits ( voir dans l'ouvrage ). L' APOCALYSME A LA FIN DU 18 EME SIECLE !

 

A cet ouvrage nous joignons trois extraits de listes de victimes de la révolution et de la guerre de Vendée. La première une liste des guillotinés du 26 août 1792 au 13/6/1794 dont des victimes sont Vendéennes. Idem pour la liste des personnes immolées à partir du 14/6/1794 à PARIS. Enfin la plus conséquente celles des victimes identifiées en Vendée et départements limitrophes.

Compte tenu que ces listes étaient trop longue, vous pouvez en consulter l'intégralité sur le site internet de la FDVGV.

LISTE VICTIMES EN VENDEE ET DEPT LIMITROPHES
LISTE VICTIMES EN VENDEE ET DEPT LIMITROPHES
LISTE GUERRE DE VENDEE 1791-1794-Lieux d[...]
Document Adobe Acrobat [3.8 MB]
LISTE GUILLOTINÉS
LISTE GUILLOTINÉS
1792 à 1794-Les Guillotiné(e)s de Paris.[...]
Document Adobe Acrobat [522.1 KB]
LISTE DES IMMOLÉS
LISTE DES IMMOLÉS
1794-Liste des Immolés de Paris-Fondatio[...]
Document Adobe Acrobat [725.3 KB]

DE GAUCHE A DROITE : Gauthier BOUCHET doctorant sur la guerre de Vendée, Jean-Henry DE BOUFFARD Chancelier de L' OHMV , Jean-Edouard FREBOULET, le Comte Gabriel de CHABOT-TRAMECOURT. ( Cérémonie remise médailles associatives le 20 octobre 2018 aux Sables Olonne )

DRAPEAU DE LA FDVGV LORS DES DEFILES

 

 

 Philippe TAILLEDUMIER Président de l'association FDVGV

( Fils et Filles Descendants des victimes de la Guerre du Vendéicide )

 

La guerre de Vendée est une page sombre de notre histoire et nombreux sont ceux encore qui ne veulent pas le reconnaître en 2020. Cette guerre civile a entraîné suivant les spécialistes entre 150000 morts (fourchette basse) et 600 000 (fourchette haute). Rappelons qu'à l'époque la France était peuplée de 28 000 000 d'habitants en 1790 ( 28 millions d'habitants).

Précision : si le centre de cette guerre civile est situé en Vendée, les départements à sa périphérie furent également impactés, particulièrement la Loire Atlantique (44), le Maine et Loire (49) et les Deux Sèvres (79). Aussi que le lecteur ne soit pas désorienté s'il est évoqué des répressions sur des Vendéens dans ces départements.

Les principaux faits concernant la Vendée ont commencé au début 1793 et se sont terminés courant 1794. Les Vendéens depuis 1789 étaient attentifs sans être contre-révolutionnaire aux événements. L'immense majorité d'entre-eux était des paysans miséreux à qui on avait promis des terres. Évidemment celles-ci confisquées au clergé (2/11/1789) et aux nobles, ont été vendues comme biens nationaux aux riches bourgeois de Nantes ou La Rochelle. Les Vendéens en fait n'ont changé que de maîtres. Puis la révolution a interdit les cultes (tous) dont le catholicisme qui imprégnait depuis plus d'un millénaire les campagnes Vendéennes (NOTA FDVGV : adoption du calendrier révolutionnaire qui supprime toutes références aux saints chrétiens).

Enfin la République début 1793 effectue une levée de masse parmi le peuple pour en faire des soldats défendant la République attaquée à toutes nos frontières. C'est à ce moment là qu'éclata la colère de tous ces paysans Vendéens miséreux à savoir : ils ne laisseraient pas leurs fils aller mourir pour une République qui les a oubliés.(Voir les effectifs levée de masse Page 204 du Témoignage Général DANICAN). Aussi allèrent-t-ils déloger de leurs châteaux quelques nobles locaux qui ne s'étaient pas exilés pour en faire des chefs d'Armées à leur tête. Les Vendéens de Mars 1793 à Septembre 1793 domine d'une manière générale au niveau militaire la situation.

Enfin contrairement à ce qui est expliqué la révolution n'est pas le résultat d'un embrasement d'idées voulant supprimer la royauté mais plus prosaïquement et strictement un problème financier . En effet en 1789 le peuple de France dans sa majorité ne voulait pas supprimer la monarchie. En aucun cas ! La meilleure preuve c'est que Louis XVI a régné jusqu'au 10 Août 1792 jour de la prise du palais des Tuileries soit pendant 3 ans après le 14 juillet 1789.

<

ASSIGNAT 100 livres “PORTAIT LOUIS XVI” QUI RESTA ROI

TROIS ANS APRES LE 14 JUILLET 1789

 

Cet aspect financier a été excellemment pointé du doigt par l'ambassadeur des USA Andrew Dickson White “la crise financière française de 1789 à 1799”. En effet si Louis XVI convoque les états généraux en Mai 1789 c'est pour faire voter de nouveaux impôts l'état étant en faillite. Les états généraux se sont ensuite constitués en assemblée constituante..... Les fameux assignats étaient des bons à se “faire payer - assigné ” sur la vente des biens saisis au clergé qui allaient dans la décennie être vendus. La République naissante en guerre perpétuelle utilisa l'argent des ventes des biens nationaux pour son besoin sans indemniser les porteurs d'assignats, qui vers les années 1795 ne valaient que le prix du papier.

En 1797 dernière faillite de l'état Français dite “ faillite des 2/3”. Le directoire mourant imposa le mot « franc » par la loi du 17 floréal an VIII (7 Mai 1799).

Enfin le Ier consul Bonaparte paracheva le rétablissement monétaire qui mit fin à la révolution plus sûrement que la guillotine ou la guerre civile contrairement à tout ce qui est expliqué à longueur de journée sur les médias et par des politiques de tous bords en France.

PRECISION IMPORTANTE : LES VENDEENS NE SONT PAS DES CHOUANS - ILS SONT DESIGNES “BRIGANDS”

Sont chouans ceux qui s'opposent aux révolutionnaires au Nord de la Loire !

Les Vendéens étaient qualifiés de Brigands par les révolutionnaires

TAILLEDUMIER Philippe Président de la FDVGV

 

VICTIMES REGION SABLES OLONNE
VICTIMES REGION SABLES OLONNE
VICTIMES REGIONS SABLES OLONNE.pdf
Document Adobe Acrobat [338.1 KB]
ORIGINE COEUR VENDÉEN
ORIGINE COEUR VENDÉEN
ORIGINE COEUR VENDEEN.pdf
Document Adobe Acrobat [1.1 MB]
GOLF DES PICTONS
GOLF DES PICTONS
GOLFE DES PICTONS.pdf
Document Adobe Acrobat [712.1 KB]

                Non les Vendéens n'étaient pas des rebelles, mais des incompris dans un monde qui changeait. Ainsi le « Tigre » Clémenceau « le Grand Républicain Vendéen » a t-il traduit cela par ces phrases ( source Les Cerqueux / site internet : lescerqueux.com la Guerre 14-18 ) :

« « « …Georges Clémenceau, républicain vendéen, dira après la guerre dans sa retraite de Mouilleron-en-Pareds: 

               « Les paysans de 93 ont pris les armes parce qu’ils ne voulaient pas être soldats ! C’est à dire qu’il faut voir les gens comme ils sont et les replacer dans leur temps. Qu’est-ce que ça pouvait bien être le Rhin, pour un paysan de Mouchamps ou d’ailleurs, en 1793 ? Qu’est-ce que ça pouvait être même que la France ? Qui leur avait parlé de ça ? Ils avaient leur crucifix et leur chapelet qui répondait à tout. Un beau jour on vient leur dire: « C’est pas tout ça, on va aller apprendre la liberté à nos frères de Prusse et d’Italie. Merci bien, ont ils répondu, allez y vous mêmes, si cela vous fait plaisir ». Quand ces gens là ont compris ce qu’était la patrie, on a vu ce qu’ils étaient capable de faire. Il n’y a pas eu de meilleurs soldats …. » » »

Toute la démarche des adhérents de la FDVGV est résumée dans les propos du « Tigre » !

 

ASSOCIATION FDVGV

(Fils et Filles Descendants des Victimes

de la Guerre du Vendéicide)

PREAMBULE

 

          Ajoutons que la FDVGV est apolitique, areligieux, s'inscrit dans un but de recherches historiques sur la guerre de Vendée sans polémique ou volonté de diviser la société Française.

 

              De plus la FDVGV ne remet en cause en aucune façon Le Régime Démocratique de la République Française ni les institutions y afférentes.

 

Les membres de la FDVGV

 

 

Médailles décernées non seulement aux descendants, MAIS EGALEMENT aux membres de l'association , aux Vendéens ou toutes personnes mettant en valeur la Vendée.

LA VERITE  sur la GUERRE DE VENDEE !

 

 

 

 

AVERTISSEMENT

 

L'association est Républicaine, apolitique et areligieuse

 

            la FDVGV est une association à caractère sociale dont le but est la fraternité et l'entraide, conformément à son statut dans lequel il est précisé expressément «  la défense des intérêt moraux et matériel »   des adhérents et d'une manière générale des Vendéens.

 

        Dans la deuxième page vous trouverez le récit du combat des Gilets jaunes de la FDVGV  pour la défense des intérêts moraux et matériels des Vendéens.

 

       Dans la troisième page vous trouverez le récit du combat des adhérents de la FDVGV contre la destruction des sols marins à l'ile de Noirmoutier.

Pourquoi il n'y a pas d'éolienne à PARIS  mais uniquement pour la destruction de nos îles, rivages et paysages ?

 

        Dans les pages suivantes l'histoire de la guerre de Vendée ainsi que le fruit de notre travail de recherche historique.


 

   

LA GUERRE DE VENDEE N'A D'AUTRE EQUIVALENT EN FRANCE QUE LA GUERRE  DES CATHARES AU XIIIEME SIECLE

DANS LE COMTE DE TOULOUSE .

  

    DES MEMES POINTS COMMUNS : LE POUVOIR PARISIEN QUI VEUT ANEANTIR DES COMMUNAUTES RELIGIEUSES ET UN SYSTEME POLITIQUE ET DE PENSEES DIFFERENTS.

    DANS LES 2 CAS LES HUMBLES ET PAYSANS FURENT LES PRINCIPALES VICTIMES DE MASSE .

    VENDEENS ET CATHARES ONT ETE VICTIMES DU POUVOIR CENTRALISATEUR PARISIEN .

 

Jean-Edouard FREEBOULET directeur artistique de la FDVGV est chargé de la mise en œuvre du spectacle.     L' Association FDVGV recrute ACTEURS AMATEURS ( enfants tous âges, femmes hommes ) pour jouer des spectacles devant publics touristiques en  plein air lors de l'été 2019 en Vendée Sud   .

    Pour appuyer le spectacle la FDVGV recrute bénévoles ayant talents décorateurs, menuisiers, électriciens, serveurs, webmaster, spécialistes informatique,  photo cinéma, divers...

    LE SPECTACLE EST DEDIE AUX 300 000 PAYSANS VENDEENS AVEC LEURS FEMMES ET ENFANTS GENOCIDES MASSACRES PAR L'ARMEE DE ROBESPIERRE SOUS LA TERREUR EN 1793/1794 LORS DE LA DESTRUCTION COMPLETE DE LEURS VILLAGES.

 

    PAIX AUX AMES DES HUMBLES PAYSANS VENDEENS VICTIMES EN COMBATTANT L'ARMEE DE LA TERREUR POUR DEFENDRE LEUR TERRE LEURS FEMMES ET ENFANTS LORS DES BATAILLES EN VENDEE PENDANT LES ANNEES 1793 ET 1794.

Les mineurs doivent faire contresigner par un parent leurs adhésions à la FDVGV et y joindre une attestation d'assurance type scolaire ou autres indiquant clairement leur couverture responsabilité civile et en cas d'accident hors établissements scolaires et hors vacances.

Jean-Edouard FREEBOULET directeur artistique de la FDVGV est chargé de la mise en œuvre du spectacle.

 

 

Jean-Henry BOUFFARD chancellier

 

 

Les membres de la FDVGV se désignent fraternellement entre-eux de « PONCHOLAIS ».

 

fdvgv-ohmv@orange.fr

 

ohmv-vendee@orange.fr

 

BULLETIN ADHESION CI-DESSOUS

ARTICLE DE PRESSE SUR LE SPECTACLE
ARTICLE DE PRESSE SUR LE SPECTACLE
article OUEST FRANCE AG DU 20 10.pdf
Document Adobe Acrobat [195.2 KB]
BULLETIN ADHESION
-Bulletin d'Adhésion TOUTES CATEGORIES.d[...]
Document Microsoft Word [89.0 KB]

 

LA  FDVGV AU COEUR DE L'HISTOIRE

A L’ORIGINE D’UNE AVANCÉE SUR LES RECHERCHES

SUR LA GUERRE DE VENDEE

 

    La FDVGV est en effet à l’origine d’un « scoop unique » sur la guerre de Vendée grâce à l’aide d’un " fils descendant des victimes de la guerre de Vendée."

    Un document unique rédigé dans une écriture simple à la plume d’oie de l’époque, lisible et compréhensible par tous nous a été remis afin qu’il soit diffusé.

   Le Comte de CHABOT rédige le 02 février 1794  son témoignage. Il y relate comment il a failli perdre la vie  lors de ces tristes évènements et dresse un procès-verbal accablant sur les horreurs commises lors de la  guerre de Vendée.

  

 

   Nous remercions ce " fils descendant d’une victime de la guerre du Vendéicide pour son don à la FDVGV.

 

JEAN-HENRY BOUFFARD Chancellier

1794-02.02-Note du Comte de Chabot sur l[...]
Document Adobe Acrobat [10.7 MB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© guerre vendee - genocide fdvgv